Interview - Louis Aliot


Source image : Wikipedia


Louis Aliot, maire de Perpignan et rallié au parti du Rassemblement National,

a répondu à toutes nos questions !


Demain Citoyens ! : Que signifie pour vous être maire ?


Louis Aliot : Être maire c’est être à la disposition et au service de tous les concitoyens de sa ville.


Demain Citoyens ! : Pourquoi avez-vous choisi la ville de Perpignan ?


Louis Aliot : C’est une attache à la fois familiale, professionnelle depuis maintenant plus de 10 ans.


Demain Citoyens ! : Quelle est votre définition de l’extrême droite ?


Louis Aliot : L’extrême droite c’est un mouvement politique qui n’accepte pas le pluralisme des idées et qui vise a prendre la conquête du pouvoir par la violence.


Demain Citoyens ! : Est-ce que le Rassemblement National est pour vous d’extrême droite ?


Louis Aliot : Non je ne le pense pas, je pense qu’il joue la carte systématique des élections et que son projet est précisément l’inverse d’un projet totalitaire. C’est-à-dire un projet qui vise à exercer les responsabilités du pouvoir par les urnes et notamment et qui est conforme à l’article 3 de notre constitution qui qui vise à consulter les citoyens par la voie du référendum qui est une autre forme de la souveraineté du peuple.


Demain Citoyens ! : Quelle est votre vision de l’engagement ?


Louis Aliot : L’engagement, c’est de plus en plus difficile de trouvez une vision, à l’époque l’engagement c’était un parcours de militant puis de cadres puis d’élus.


Demain Citoyens ! : Pourquoi vous-êtes-vous engagé ?


Louis Aliot : Parce que j’ai considéré après la cohabitation de 86 de ni la droite ni la gauche ne ferai rien pour notre pays. Ils ont chacun eu leurs chances. La droite avec Giscard etc. et la gauche avec Chirac, Sarkozy, tout le monde. D’ailleurs cela à prouvé la réalité de ce que je disais, mais au moment où je m’engage on venait de vivre 4 ans de Mitterrand et l’arrivée du parti socialiste au pouvoir, Chirac reprend la cohabitation en 1986, reprend le pouvoir et finalement que l’un ou l’autre c’était exactement ma même chose. Il fallait donc trouver une autre voie politique même si à l’époque cette voie politique était plutôt modeste, en l’occurrence le Front National.


Demain Citoyens ! : Quel est votre message pour la jeunesse ?


Louis Aliot : Mon message c’est de s’engager, je la trouve de plus en plus désintéressée par la chose publique. On peut la comprendre car la situation est très difficile mais personne ne décidera de son destin à sa place donc les jeunes doivent se considérer comme des citoyens, ils doivent écouter, ils doivent s’engager, ils doivent défendre des idées et ils doivent toujours se souvenir que si ils sont libres aujourd’hui c’est parce que des gens avant eux se sont battus et sont morts sur tous les champs de bataille pour que nous soyons des français libres et qui vivent encore dans un pays démocratique.


Un immense merci à lui pour cette interview !


Paul B.