L’actu autour de Trump



Depuis sa défaite aux élections, et comme vous avez pu le constater récemment, Trump fait polémique sur plusieurs sujets. Des articles, des tweets (le plus souvent négatifs) paraissent quotidiennement sur lui. Mais qu’à t’il fait ces dernières semaines ? Et bien entre un appel à une manifestation au Capitol, un bannissement de Twitter, des mesures d’impeachment et l’Inauguration Day qui a lieu ce mercredi, Trump n’a pas su se faire très discret dernièrement. Donc nous verrons aujourd’hui pour vous, ces quatre éléments, pour que vous soyez bien informés sur les dernières actus de Trump, bien qu’il soit assez difficile de ne pas les voir passer… 


La manifestation au Capitol

Mercredi 6 janvier, Trump avait décidé de faire un discours devant la maison blanche pour ses militants pour réaffirmer qu’il n’avait pas perdu et que l’élection lui avait été volée. Lors de ce discours, il a appelé à manifester devant le Capitol, grâce à un message diffusé sur son réseau social préféré : Twitter. Pourquoi ? Ce jour-là, le Congrès devait officialiser la victoire de Joe Biden. Mike Pence, vice-président de Donald Trump, présidait l’assemblée et a lui-même déclaré ne pas vouloir s’opposer à la victoire de Biden. Trump a donc à son tour répondu qu’il ne concéderait jamais la défaite. Des milliers de manifestants étaient déjà présents à Washington. A la fin de ce discours, un groupe de manifestants alors présents, s’est dirigé vers le capitol et a réussi à s’introduire à l’intérieur du bâtiment. Heureusement, un officier de police du Capitol a gardé son sang-froid et a empêché intelligemment les manifestants de pénétrer à l’intérieur de la Chambre des députés, où ces derniers étaient barricadés à l’intérieur. Bilan : 5 morts et plusieurs blessés !


Cet événement a profondément choqué les américains et a eu une portée mondiale : c’est le berceau de la démocratie qui était touché... Plus de 400 tweets par seconde. Les dirigeants du monde entier se sont indignés de cette action engendrée par Trump. La France considère cela comme une atteinte à la démocratie. Des élus américains ont ensuite appelé à la destitution du président. 


Le bannissement de Trump de Twitter

Pas plus tard que le vendredi qui a suivi la manifestation du Caipitol, Twitter a suspendu Trump de son réseau social, où il adressait quotidiennement plusieurs tweets à ses 88 millions d’abonnés. Environ 70 000 comptes affiliés à QAnon ont également été supprimés. 

Jack Dorsay, fondateur de Twitter, a défendu le bannissement de Twitter de Trump, tout en disant qu’il n’en était pas fier et estimant ainsi qu’il crée un précédent dangereux. 

Trump a également été suspendu de Facebook, Snapchat, Twitch et YouTube. 


Depuis, des ONG et des personnalités s’élèvent contre ces mesures. Est-il correct de bannir quelqu’un d’un réseau social pour s’exprimer ? Est-ce vraiment démocratique et libéral ? Est-ce que les réseaux sociaux peuvent décider qui a le droit de parler ?


Plusieurs avis sont émis. D’un côté c’est oui, car Trump est tenu comme principal responsable de l’attaque du Capitol qui a porté atteinte à la démocratie. Mais de l’autre côté, les réseaux sociaux ne devraient pas pouvoir décider de qui est sur son réseau ou qui peut parler. Ce bannissement soulève donc une vague d’avis divergents, la plupart contre cette mesure en raison du respect des principes de liberté. N’est-ce pas plutôt à la justice de pouvoir décider ce qui est pour ou contre la loi ? 


La mesure d'impeachment 

Un impeachment est une procédure de destitution pouvant être mise en œuvre contre des hauts fonctionnaires. Aux Etats-Unis, il est notamment possible de prendre cette mesure contre un président ou son vice-président. 

Trump est le premier président à subir cette procédure deux fois. La première était le 5 février 2020 et avait été commencée en septembre 2019. Trump était alors acquitté avec 52 voix contre et 48 pour au Sénat. Mais suite aux évènements du Capitol, la chambre des députés vote le 13 janvier 2021 le démarrage de la procédure d’impeachment à 232 voix pour et 197 contre. La passation de pouvoir ayant lieu moins de dix jours après ce vote, la mesure d’impeachment, si elle va à son terme, aura pour seul but son inéligibilité aux prochaines élections. 


L’Inauguration Day

Mercredi 20 janvier, aura lieu la passation de pouvoir de Trump à Biden, l’Inauguration Day. C’est le jour où le nouveau Président et le Vice-président prêtent serment et prennent alors leurs fonctions. Habituellement, l’ancien président est présent, l’accompagne sur les lieux et la tradition veut qu’il laisse une lettre sur le bureau avec des conseils pour le nouveau président. La tradition veut également que le nouveau président garde dans son bureau quelques décorations de l’ancien, chose que Trump n’avait pas faite avec Obama.

Trump a déclaré ne pas vouloir assister à l’inauguration day. Ce sera le premier président à ne pas y assister par volonté (d’autres ne le pouvait pas par cause de décès). 


Ainsi, Trump couronnera son mandat par plusieurs « scandales » comme le Capitol, son bannissement des réseaux sociaux, les mesures d’impeachment et bien d’autres encore.


Source image : Deutsche Welle

Paul M.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout