L'histoire d'une chute


Source : RTL


La fin du parti LR? Suite au score déplorable du parti Les Républicains aux élections européennes en 2017, beaucoup se posent une question sur l'avenir incertain du parti. En effet François-Xavier Bellamy, représentant de la liste LR n'est arrivé seulement en quatrième place loin derrière le podium avec 8,48%. Cette défaite est historique car c'est la première fois que ce parti obtient un score aussi déplorable. De même, c'est une des première fois que le parti EELV soit devant LR.


Un parti historique

Pourtant l'histoire de ce parti a été traversé de scandales et d'affaires politiques qui n'ont pas améliorées les choses. En 2002, suite à la victoire de Jacques Chirac à la présidentielle, l'Union pour une Majorité Présidentielle devient l'Union pour un Mouvement Populaire. Alain Juppé devient alors président du parti. Ce parti qui se veut gaulliste, plutôt conservateur et placé à droite, centre-droite, avait pour but premier les élections législatives. Malheureusement 2 ans après un premier scandale éclate: Alain Juppé est condamné dans l'affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris; suite à cela il démissionne en juillet 2004. Nicolas Sarkozy s'empare alors du parti et le dirigera jusqu'à sa victoire à la présidentielle en 2007. l'UMP est alors à ses heures de gloire et revendique 370000 adhérents ! Mais en en 2012 suite à la victoire du PS à la présidentielle, l'UMP devient l'opposition. Jean-François Copé gagne la direction du parti face à François Fillon et en sera le président de 2013 à 2015. En février 2014 l'affaire Bygmalion va continuer de détruire l'UMP: une suspicion de surfacturation au détriment de l'UMP et au profit de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. Peu après malgré une victoire à aux élections municipales, Jean-François Copé démissionne suite à de mauvais score aux européennes et choqué par l'affaire Bygmalion. Nicolas Sarkozy est alors élu président du parti en novembre 2014. Le 29 mai 2015, voulant donner un nouvel envol au parti, l'UMP est rebaptisé LR c'est-à-dire Les Républicains. Fin novembre, François Fillon remporte la primaire et représente donc Les Républicains pour les élections présidentielles. Laurent Wauquiez assure alors la direction du parti.


Le début de la fin

Mais François Fillon est mis en examen pour soupçons d'emplois fictifs de son épouse Pénélope en avril 2017, juste avant les élections. Il perdra donc des électeurs et finira troisième avec 20.01%, juste derrière Marine Le Pen. Ce fut alors un traumatisme pour la droite; c'était la première fois que l'on observe l'absence de la droite au second tour de la présidentielle. Après cette mémorable défaite Laurent Wauquiez est élu dès le premier tour à 74,64% président du parti. Il prend alors tête d'un parti très divisé. Commence alors une période sombre pour le parti. Des propos de Wauquiez critiquant publiquement Sarkozy, Juppé et Valérie Pécresse (alors membres ou ex-membres du parti) sont diffusés. Cela eut pour conséquences le départ de quelques membres du parti. Survient alors le score déplorable des élections européennes: quatrième place avec 8,48%. Ce cuisant échec est loin de 13% que prévoyaient les sondages. Suit à cette défaite le président du Sénat Gérard Larcher promet un lancement d'une " démarche pour reconstruire qui rassemble la droite et le centre". Le 2 juin, suite à ces événements, Laurent Wauquiez est plus ou moins contraint de démissionner. François-Xavier Bellamy, la tête de liste s'excusera publiquement de ces résultats, et de nombreuses personnalités politique de la droite se sont exprimées : le soir même le président (LR) du Sénat, Gérard Larcher a qualifié ce score d'"échec" et estime, dans un communiqué, que le parti "devra repenser sa ligne politique" et "devra rassembler plus largement". "Évidemment c'est un échec (...) Nous sommes à la croisée des chemins, on peut disparaître !", a réagit, pour sa part, le sénateur Bruno Retailleau, sur France Inter. Laurent Wauquiez a ainsi donné son avis: " Nous n'avons pas pu faire entendre notre voix et ce résultat n'est évidement pas à la hauteur des espoirs soulevés dans cette campagne." Mais pour beaucoup on a une forme de regrets d'avoir placé ce jeune député au maire de Versailles de 35 ans qui a su montrer ouvertement son opposition au mariage pour tous et à l'avortement. Le 30 janvier 2017 Gérard Larcher s'exprimait ainsi en parlant du choix d'avoir placé Bellamy comme tête de liste: "François-Xavier Bellamy, pour moi, ne cochait pas, ne coche toujours pas toutes les cases pour être une tête de liste pour rassembler une famille politique qui est diverse."


Mon opinion

Ainsi je pense qu'il y a et qu'il y a eu de nombreuses failles dans ce parti. Premièrement il me semble que si Nicolas Sarkozy a décidé de changer de nom le parti, c'est qu'il y avait une volonté de passer à autre chose, c'est-à-dire d'oublier les scandales de l'UMP, de se dire que toutes les affaires judiciaires sont oubliés et que qu'ils pouvaient repartir à zéro en étant "clean". Mais de mon point de vue, on ne peux pas passer à autre chose en pensant être pur. Si Sarkozy a voulu changer de nom, il avait donc plusieurs choses à reprocher au parti. Pour moi ils ont donc commis une première erreur. Deuxièmement le parti LR a un peu subi les malchances pour les présidentielles par l'affaire Fillon qui a éclaté juste avant les élections. Troisièmement, pour les élections européennes, pour certains, les responsables du parti fait un mauvais choix en prenant François-Xavier Bellamy comme tête de liste. En effet ce philosophe, adjoint au maire de Versailles n'était que très peu connu de la vie politique. Il était surtout réputé pour montrer publiquement son désaccord avec le mariage pour tous et contre l'avortement ainsi que la PMA sans père etc… Malgré cela, il me semble dommage que l'ancien premier parti de France puisse tomber si bas. De plus on a comme un vide sur l'échiquier politique de ce moment avec une forte présence centriste et nationaliste ainsi que de plus en plus d'écologique( qui se situe donc plutôt à gauche,centre-gauche). C'est pourquoi il me semble très important que la droite française se ressaisisse face à la montée en puissance du centre. Pour cela, une alliance et une réunification de toute la droite semble pour moi l'unique solution. Si l'on ne fait rien les LR sont voués à disparaître progressivement et la droite française pourrait ne plus être présente! Ainsi la France a besoin d'un renouveau de droite. Et toi que penses-tu de l'avenir du parti LR? Selon toi que va devenir la droite française et pourquoi?


Augustin B

2 commentaires