Une nouvelle "Guerre Froide" ?



Les États-Unis ont décidé de fermer le consulat chinois de Houston, au Texas pour éviter toutes sortes d’espionnage. Cette décision historique est un pas de plus dans le duel acharné que se livrent ces deux puissances mondiales.

Certains parlent même d’une véritable « guerre froide » — en référence à la rivalité idéologique qui a opposé l’URSS (communiste) aux États Unis (libéral) entre 1947 et 1991 —car le conflit actuel entre les deux États s’étend sur plusieurs domaines : technologique, commercial, politique, diplomatique…


Une guerre technologique

Dans la compétition déterminant qui va devenir la plus grande puissance, l'industrie et la technologie sont cruciales. La Chine a d’ailleurs longtemps été accusée d'avoir volé des secrets commerciaux aux américains.

La décision des États-Unis de fermer le consulat chinois par crainte d’être surveillés, contribue dans un contexte de vives tensions. Par exemple, depuis mai, les États Unis assurent que la Chine tente de pirater les études sur le vaccin contre le Covid-19. Par ailleurs, les États-Unis ont initialement mis Huawei sur la liste noire afin qu'il ne puisse pas établir la 5G aux États-Unis. Mais les États-Unis ont assoupli leurs règles, et le géant chinois peut désormais coopérer avec des entreprises américaines pour développer cette nouvelle technologie sans pour autant utiliser Android, Google ou Facebook. La société est accusée de liens avec le gouvernement chinois (comme le serait le réseau social aux millions de téléchargement : TikTok).


Une guerre commerciale

En tant que première puissance mondiale, les États-Unis craignent que la Chine ne les dépassent. Le président Trump a notamment accusé le pays de ne pas permettre à ses concurrents américains d'entrer dans son marché intérieur.

Donald Trump a été élu sur le principe de "l'Amérique d'abord". Il a alors répondu et a décidé d'imposer des taxes sur les importations chinoises pendant la guerre commerciale pour que les américains n’achètent aucuns produits ...


Une guerre idéologique

Mais pourquoi parle-t-on de guerre froide alors qu’il ne s’agit que de concurrence ? C’est bien parce que cette guerre devient de plus en plus idéologique. Le président américain a notamment pris plusieurs mesures de sanctions contre la Chine pour des motifs politiques.

Donnons l’exemple des Ouïgours, minorité musulmane vivant dans le nord ouest de la Chine. Selon les États Unis et certains pays, un million de Ouïghours auraient été détenus dans des camps de travail forcé. Par conséquent, les États-Unis ont décidé de mettre sur liste noire les hauts fonctionnaires chinois qui ont joué un rôle clé dans la détention de minorités ethniques et une dizaine d’entreprises chinoises accusées de participer à la persécution des Ouïghours.


Source image : Le Vif

Victoire Swartvagher